Comment choisir sa robinetterie de salle de bain ?

Divers robinets, qu’ils soient mécaniques ou thermostatiques, garantissent que l’eau de la salle de bains est à la bonne température. Les robinets de salle de bains peuvent être utilisés pour une douche vivifiante, un bain apaisant ou pour brosser les dents de votre enfant.

Quels sont les différents types de robinetterie de salle de bain ?

Le robinet encastré

Le robinet, mélangeur ou mitigeur, lorsqu’il est encastré dans la cloison, est destiné principalement à la douche et au lavabo. Cette conception présente deux avantages : elle permet un gain de place (seules les poignées de commande dépassent de la paroi) et elle présente un aspect minimaliste, extrêmement contemporain. De plus, la robinetterie cachée permet une installation à la carte dans la douche, comme les commandes du robinet à l’entrée de la cabine et la pomme de douche et la douchette à l’intérieur.

Le mitigeur thermostatique

Doté de divers avantages, le mitigeur thermostatique peut être installé soit dans la douche, soit dans la baignoire (modèle bain-douche). Il maintient la température de l’eau indépendamment des variations de pression ou de débit dans le réseau, assurant ainsi un confort maximal à toute la famille. Il est utile lorsque deux robinets de la maison sont utilisés en même temps… Grâce à un arrêt bloquant à 38 ou 40°C, le mitigeur thermostatique protège les jeunes enfants et les personnes âgées des brûlures (qu’un adulte peut facilement dépasser en appuyant sur un bouton). De plus, selon le niveau de gamme, il reste tiède même lorsque l’eau qui le traverse est chaude (corps froid).

Le mitigeur électronique

Le mitigeur électronique de la salle de bains diffère de celui utilisé dans les toilettes publiques en ce qu’il permet d’économiser l’eau en coupant automatiquement le débit lorsque les mains sortent du champ du capteur infrarouge. Il n’y a pas de cellule de détection dans la douche ou le lavabo : l’électronique est conçue pour assurer une meilleure gestion de la température. Écologique, le système encourage également la conservation de l’eau en fournissant des informations en temps réel sur la durée de la douche et le volume d’eau consommé.

Mélangeur mono trou ou 3 trous ?

Bien que nettement moins utile que le mitigeur, ce dernier a un aspect classique ou rétro dans la salle de bains. Le bec, ainsi que les croisillons de réglage du débit et de la température, sont incorporés lorsqu’il est mono trou. Ce n’est pas le cas du mitigeur 3 trous, qui possède un bec au centre du lavabo et une araignée de chaque côté. Ce dernier est associé à des points d’eau somptueux dans des contextes historiques, tandis que le premier est davantage lié à des éviers de taille standard.

Conseils avant de choisir sa robinetterie

Il existe des robinets pour de nombreux types d’installations sanitaires, notamment les lavabos, les baignoires, les douches, les lavabos et les bidets.

Ils doivent être installés sur le plan de travail, sur le bord de la baignoire ou sur le mur, et peuvent être à un ou plusieurs trous.

Il existe également des robinets intégrés pour les lavabos, les baignoires, les douches, etc.

Les robinets sur l’évier et le lave-mains

Le robinet se choisit en même temps que le lavabo ou la vasque à installer. Son bec doit être assez profond pour permettre à l’eau de s’écouler jusqu’à l’égout et assez haut pour permettre de passer librement les mains en dessous.

Il existe des robinets à « bec bas » (hauteur normale), qui sont utilisés dans la majorité des situations ; des robinets à « bec haut » (hauteur supérieure), qui sont utilisés pour les lavabos surélevés ou les vasques ; et des robinets à « bec moyen », qui peuvent être utilisés en fonction de la vasque choisie.

Des robinets de lavabo avec des becs en cascade sont disponibles pour apporter une sensation plus sereine à votre salle de bains.

La majorité des robinets de lavabo ne sont pourvus que d’eau froide.

Les robinets à infrarouge, qui sont relativement nouveaux dans la salle de bains, sont issus d’une technologie communautaire. Ils comprennent un capteur qui ouvre et ferme l’eau sans nécessiter d’interaction humaine.

Le robinet de baignoire

Un bec est présent sur un robinet de baignoire mais pas sur un robinet de douche.

Chaque robinet de baignoire est équipé d’un déviateur qui permet à l’eau de sortir soit du robinet, soit de la douchette.

La majorité des robinets de baignoire sont vendus pour être fixés au mur. Si vous souhaitez le monter sur la plage de la baignoire, il suffit d’acheter une paire de poteaux adaptables de n’importe quel robinet.

Il existe des variantes monotrou, qui sont surtout utilisées en cas de rénovation et qui évitent de devoir percer à nouveau la baignoire.

Des robinets de baignoire avec becs en cascade sont disponibles pour une ambiance plus calme et plus spa.

Percez la baignoire (acrylique ou toplax) à l’aide d’une « scie à trous » d’un diamètre de 24 et installez deux ou trois poteaux pour fixer un robinet mural.

Le robinet de douche

Il est uniquement fixé au mur.

Pour alimenter la douchette, le flexible de douche est vissé immédiatement sous le robinet.

Quels critères choisir pour une bonne robinetterie ?

Comme pour tout produit, la différence entre les mitigeurs et mélangeurs de salle de bains d’entrée de gamme et haut de gamme se justifie par les matériaux utilisés et la qualité de la finition. Ces deux caractéristiques ont un impact direct sur la longévité du robinet, sa facilité d’utilisation et, dans de nombreux cas, sa garantie.

Outre la désignation NF, la marque du robinet et le nombre d’années de garantie (2, 5 ou 10), tenez compte des éléments suivants pour toute comparaison :

  • Les joints et les raccords souples sont de meilleure qualité, et les fuites se développent moins fréquemment dans le temps
  • En cas de remplacement, la disponibilité des joints et, en particulier, des valves pour les mélangeurs et les têtes de soupape
  • Le traitement optimal des matériaux permet de préserver le revêtement chromé ou autre de la surface des têtes et du bec du robinet
  • Le moulage des pièces est de meilleure qualité, ce qui limite l’apparition de dépôts au niveau de l’assemblage, assure une meilleure étanchéité, et diminue le jeu sur le bec du robinet (principalement sur les mitigeurs)
  • Assurer l’absence d’éléments dangereux tels que le plomb ou d’autres métaux lourds
  • La qualité de la sonde de température pour les mitigeurs thermostatiques, ainsi que la présence d’alternatives telles que les limiteurs de débit sur les mitigeurs.

Comment bien entretenir sa robinetterie de salle de bain ?

Pour éviter l’accumulation de dépôts, on détartre régulièrement l’aérateur et on nettoie l’extérieur du robinet. Des produits chimiques ménagers sont disponibles pour faire ressortir l’éclat des robinetteries chromées, tandis que d’autres sont anticalcaires.

En cas de dysfonctionnement, les robinets des mitigeurs, comme la tête et la cartouche d’un mitigeur, peuvent être changés. Avec le temps, les tuyaux de raccordement peuvent présenter des fuites. Leur raccordement à l’installation peut être différent si leur raccordement au robinet est standard (connecteur mâle 8×13) (connecteur femelle ou mâle 15×21 ; connecteur femelle ou mâle 20×27).

Les revêtements des têtes de mixage peuvent être changés (généralement en ABS chromé), mais les angles des têtes de mixage perdent leur couleur.

Si les pastilles de couleur, bleu et rouge, sont perdus, ils peuvent être achetés individuellement.

Laisser un commentaire